3 points à connaître sur le RGPD : connus et méconnus

Le RGPD : il n’est pas trop tard pour s’y mettre. Ne perdez pas de temps à improviser votre mise en conformité. Ne restez pas de marbre face aux nouvelles réalités du numérique. Inutile de « faire l’autruche » : LE RGPD est là pour rester.  

La mise en place en place du Règlement Général sur la Protection des données (RGPD), c’est la garantie de répondre aux exigences de sécurité au niveau européen. 

1/ La mise en conformité du RGPD a un coût !

La plupart des grosses structures ont dû recruter des consultants pour réaliser la cartographie des données de leurs clients, en réalisant un audit des traitements. C’est un travail colossal qui fait croître rapidement le budget de leurs clients jusqu’à une dizaine de millions d’euros lors de la mise en conformité. À titre indicatif, pour une TPE, les budgets sont de l’ordre de 10 000 euros dès la mise en conformité !  

2/ Constituer un registre des données personnelles

La constitution d’un registre des données personnelles et des traitements associés est une des tâches à privilégier. Il risquerait de vous être demandé en cas d’audit. Toutes les dimensions du règlement sont à appliquer pour le 25 mai 2018, ne l’oubliez pas ! L’entreprise devient responsable en cas de contrôle, donc assurez-vous d’avoir toutes les clés en main.  

3/ L’après RGPD, vous y pensiez ?

Il faut le savoir : « De manière générale, le RGPD n’est pas un projet avec un début et une fin. Cela ne s’arrête pas à la date du 25 mai 2018, qui est sa date d’entrée en application. La mise en conformité est un processus qui devra vivre avec l’entreprise, ses fournisseurs, ses clients » (cf. E.D.I N°73, novembre 2017). Prenez également en compte les jurisprudences qui seront fixées. On ne passe pas à côté du légal ! 

 

Avec le pack PME RGPD, Alticap est là pour vous aider dans votre démarche.  

Je découvre le Pack PME RGPD d’Alticap 

6 étapes clés expliquées par la CNIL 

Je souhaite en savoir plus sur le RGPD