Dans les coulisses du Festival Beauregard avec Alticap

Le Festival Beauregard s’est déroulé du 7 au 9 juillet au Château de Beauregard à Hérouville Saint Clair. Pour la deuxième année consécutive, le Groupe Alticap était partenaire de l’événement. Aujourd’hui, nous vous embarquons avec nous dans les coulisses. Vous découvrirez quelques anecdotes et informations qui pourraient bien vous étonner…

Cette année, le Festival Beauregard organisait sa 9ème édition.

Un timing serré et précis

Saviez-vous qu’il fallait 40 minutes à une heure maximum à un groupe, une chanteuse ou un chanteur pour s’installer sur scène pendant qu’un autre joue. Le temps est compté. Les horaires sont respectés à tel point qu’il faut éviter la chanson de plus en fin de concert. Ainsi les contrats avec les artistes sont honorés, notamment lorsque ceux-ci sont sur plusieurs festivals à la suite  et qu’ils doivent partir rapidement !

La plus grosse scène mobile d’Europe !

La scène John s’avère être la plus grosse scène mobile d’Europe. Celle-ci a été créée par une société rouennaise. Il s’agit du seul prototype actuellement. Pour la venue de Placebo, une des têtes d’affiche, 4 semi ont été déchargés. Des milliers de mètres de câbles sont cachés dans des souterrains.

Chaque scène a sa capacité de résistance au vent. La scène John ci-dessus peut supporter un vent de 80 km/h maximum tandis que la scène Beauregard n’en supporte que 60. Les organisateurs ont la carte météo en direct du satellite. 

Des stands  à ne  pas manquer

Un stand était consacré aux nouvelles technologies : « John’s Word » qui était une nouveauté pour cette année 2017.

Chiffres clés

Le Festival Beauregard a regroupé 950 bénévoles, dont 300 personnes avant l’événement pour l’installation. Durant les 3 jours de concerts, c’est entre 1600 et 1800 personnes (bénévoles + intermittentsau total qui ont travaillé sur le site de jour comme de nuit . Ils avaient un espace dédié où ils pouvaient se retrouver, se détendre en jouant au ping-pong, en allant voir un kinésithérapeute disponible pour eux. Sans oublier la pétanque où certains se souviennent avoir joué une partie avec le chanteur Julien Doré, venu les remercier pour leur travail.

800 repas étaient distribués par jour aux techniciens, artistes. Ils se régalaient entre autres de fruits de mer, crêpes/galettes. 

L’événement comptait 250 journalistes accrédités. Ceux-ci avaient un point presse/médias qui leur était aménagé. Ils disposaient de la wifi pour se connecter et pouvaient assister aux conférences de presse. Parmi la presse présente, on retrouve entre autres France Bleue, France 3, Ouest-France, France inter. 

Bonus pour les curieux

Le Festival Beauregard attache une place importante au tri sélectif. Les 14 restaurateurs présents devaient veiller à bien respecter cela au risque de ne pas être repris l’année suivante.

Cet été, l’espace VIP s’est transformé, en partie, en banquise avec une luge, un télésiège, une cabine téléphérique. Le Festival accueillait un village composé de 12 loges de 25m² avec espace sanitaires et douches.