Hyperconnexion au travail : les risques et les solutions

Le droit à la déconnexion est entré en vigueur au 1er janvier 2017. Nous vous en parlions dans cet article. Celui-ci est primordial au sein d’une entreprise et contribue à limiter le stress des collaborateurs. L’hyperconnexion au travail a des risques mais des solutions existent pour contrer ce phénomène largement répandu dans de nombreuses organisations.

Inviter son entreprise chez soi !

L’hyperconnexion est le moyen pour certains salariés de s’émanciper de leurs horaires de travail. Plusieurs d’entre eux y trouvent des avantages tels que : pouvoir travailler de chez soi, comme on veut (au lit, dans la cuisine, dans la salle, sur la terrasse…) et à tout moment (en pleine nuit pour les insomniaques, à peine le soleil levé et l’œil ouvert); être autonome et aspirer à une certaine liberté; gagner du temps sur la journée.Le phénomène d’hyperconnexion s’est intensifié depuis la démocratisation des smartphones et des tablettes et devient également de l’hyper-mobilité. D’après une étude réalisée par la société Adobe en 2015, 74% des cadres français déclarent se connecter à leur entreprise de chez eux, sur leur temps de repos ou encore le soir, la nuit et le week-end. 70% d’entre eux vérifient leur messagerie toutes les 5 minutes et 78% se connectent à leur boite e-mail professionnelle avant de s’endormir. 55% des personnes actives disposent d’un ordinateur portable à leur bureau. Aussi, cela augmente jusqu’à 90% pour les cadres et représente également le trois quarts des professions intermédiaires. Beaucoup d’entre eux l’embarquent dans leurs sacoches pour le ramener à la maison, c’est là qu’on compte un nouvel invité dans la famille ou dans la vie privée : l’entreprise !

Les risques de l’hyperconnexion

Attention, l’hyperconnexion est  considérée comme un facteur psychosocial. Cette connexion fortement régulière est en partie assimilée à un besoin de reconnaissance par l’entreprise pour l’assiduité dont on fait preuve, de jour… comme de nuit en consultant et répondant à ses e-mails professionnels. Ce phénomène n’a rien de positif quant à la santé morale et physique du collaborateur (fatigue, stress, burn-out), cela peut lui nuire, ainsi qu’à sa vie privée, son efficacité dans sa vie professionnelle.

Les avantages de la déconnexion

À l’instar de grandes entreprises comme Volkswagen, Alticap veille à la régulation et la limitation de la distribution des e-mails dans Office 365.  Pour cela, notre Directeur Infrastructure  des systèmes d’information met en place une déconnexion des e-mails le soir et le week-end. L’objectif de cette démarche : participer à la diminution du stress des salariés. Cela doit contribuer à leur bien-être sans affecter leur efficacité. Dans la pratique, nos collaborateurs ne reçoivent plus aucun e-mail entre 20 heures le soir et 6 heures le matin.  L’envoi sera activé à  partir de 6 heures le lendemain matin.

Le droit à la déconnexion est un dispositif  inscrit à l’article 55 de la Loi Travail. Celui-ci favorise le respect du temps de repos et du temps  de la vie personnelle. Cela donne le droit d’être déconnecté  de ses outils numériques professionnels pendant les temps de repos et de congés. C’est une protection de la part de l’employeur pour ses salariés.

Nos experts aborderont le sujet du droit à la déconnexion lors de nos Manifestations Expert RH à venir. Pour vous inscrire, cliquez sur la manifestation de votre choix :

Manifestation Expert RH à NANTES – 20 juin 2017