Cloud computing : quelles sont les différences entre IAAS, PAAS et SAAS ?

IAAS, PAAS, SAAS… voilà des termes à connaître si vous souhaitez dématérialiser efficacement la gestion informatique de votre entreprise 

Leur point commun ? Partager la définition « as-a-service ». Ces solutions de cloud computing allègent la gestion de votre infrastructure. De votre côté, vous vous concentrez uniquement sur votre cœur de métier et la relation client. 

Cependant, ces services diffèrent dans leur fonctionnement et leurs avantages. Comment choisir la solution de cloud computing adapté à vos besoins ? Alticap vous propose un tour d’horizon des différences entre IAAS, PAAS et SAAS !  

  

IAAS, la solution pour externaliser votre serveur

Par IAAS, entendez Infrastructure As A Service. Ce modèle permet aux entreprises de louer des serveurs externes pour héberger toute leur informatique. Vos applications s’installent également sur des serveurs virtualisés, à distance. 

Résultat : vous êtes libéré des mises à jour et de la maintenance, tout est externalisé auprès de professionnels.  

Les entreprises se tournent vers l’IAAS pour moderniser leurs processus, investir dans le développement « cloud-native » et optimiser leurs applications. Les exemples les plus connus d’IAAS sont Amazon web Services (AWS) et Microsoft Azure Storage. 

Parmi les atouts phares de cette solution de cloud computing, on peut citer : 

  • L’évolutivité : l’infrastructure évolue en fonction de vos besoins. 
  • La flexibilité : l’ajout de matériel ou application est simplifié. 
  • La sécurité : les outils sont toujours à jour, tandis que les connexions restent sous surveillance. 
  • L’économie : aucun investissement de départ n’est nécessaire. Par ailleurs, le coût dépend uniquement du nombre d’utilisateurs. 

 

 

PAAS, un serveur + des outils

Le Platform As A Service (PAAS) fonctionne comme l’IAAS. Mais, en plus du serveur, le fournisseur vous livre un système d’exploitation, des applications et des moteurs de base de données (Oracle Database, Microsoft SQL Server, MySQL…).  

Son objectif est de fournir un cadre aux développeurs pour créer, exécuter et gérer des applications. Ces derniers peuvent programmer sans avoir à entretenir l’infrastructure sous-jacente, associée au processus. 

Le PAAS offre plusieurs avantages : 

  • Un accès abordable à une grande variété de ressources. 
  • Plus de liberté pour expérimenter, avec moins de risques. 
  • Mise à jour facile et peu coûteuse de vos applications. 

Le PAAS est parfait pour développer des applications dédiées à l’Internet des Objets.  

 

SAAS, pour un accès web

Le SAAS ou Software As A Service est le plus connu des modèles de cloud computing. On le retrouve dans le fonctionnement des CRM, ERP, applications de messagerie et même dans Microsoft Office 365.  

Dans ce cas de figure, les logiciels nécessaires à l’entreprise sont mis à disposition dans un environnement hébergé et externalisé. Vos équipes y accèdent via un navigateur web, grâce à un nom d’utilisateur et un mot de passe. 

A cet effet, les avantages du SAAS sont nombreux : 

  • L’accessibilité : étant donné que la connexion s’effectue à partir d’un portail web, vos collaborateurs peuvent accéder aux outils depuis n’importe quel terminal. 
  • Un déploiement rapide et sécurisé. 
  • La rentabilité : il n’y a aucun investissement de départ, vous réglez uniquement un abonnement mensuel. 

 


Le XAAS, la nouvelle évolution du Cloud Computing

XAAS signifie « Xperience As A Service ». C’est le modèle tout-en-un. Il rassemble toutes les solutions de cloud computing déployées à distance, tout en garantissant un accès à la demande.  

Il peut être fourni de diverses manières : 

  • On premise : dans votre propre centre de données 
  • Hébergé par un fournisseur de services 
  • Dans le cloud public 
  • Dans un cloud hybride 

Dans un modèle XAAS, les produits sont généralement déployés sur des plateformes en ligne. Des espaces de travail faciles à utiliser sont accessibles via le navigateur, et à chaque modification ou téléchargement de données, ce dernier envoie une requête à la plateforme hébergée. 

Presque toutes les fonctionnalités informatiques peuvent être proposées en tant que service. Les utilisateurs paient les services dans le cadre d’un modèle d’abonnement flexible plutôt que par un achat direct. 

Grâce aux XAAS, les entreprises peuvent réduire considérablement leurs coûts d’exploitation, accéder à de nouvelles technologies plus avancées et mieux contrôler leur infrastructure informatique. 

 

Comment choisir sa solution Cloud Computing ?

Avant de se plonger dans l’univers des services d’infrastructure cloud, votre entreprise doit d’abord identifier ses besoins et ses objectifs. 

La solution sélectionnée devra être utilisée en parallèle d’une stratégie numérique plus large, afin d’être efficace. La première chose à faire est donc d’étudier votre environnement informatique, vos ressources actuelles et ce que vous voulez réaliser.  

Posez-vous des questions au sujet des niveaux de sécurité, de mobilité, d’automatisation, et de portabilité souhaités avant de prendre votre décision. 

Pour mieux comprendre le fonctionnement du cloud computing et faire un choix éclairé, nous vous invitons à télécharger le replay du webinaire :

Le Cloud en 2021, tout ce que vous devez savoir !
Partager l'article
Partager l'article
Articles les plus lus
Contenus les plus téléchargés

LE
GUIDE

Renseignez votre email pour recevoir notre guide « Le guide du fabricant sur la rentabilité grâce à la technologie » directement dans votre boite mail.

INFO
GRAPHIE

Renseignez votre email pour recevoir notre infographie « les 6 clés de la réussite des PME Industrielles » directement dans votre boite mail.